ANTICHUTE

EN353-1 :

Un antichute coulissant sur support d'assurage rigide est un dispositif qui bloque automatiquement et s'immobilise sur le support vertical en cas de chute de l'utilisateur. Le support d'assurage peut être en câble (tendu) ou en rail. Résistance à la rupture de ces
systèmes >15 kN.

EN353-2 :

Un antichute coulissant sur support d'assurage flexible est un dispositif qui bloque automatiquement et s'immobilise sur le support vertical en cas de chute de l'utilisateur. Le support d'assurage peut être en câble ou en corde (tressée ou toronnée). Ces supports
flexibles doivent être lestés d'un contrepoids. Résistance à la rupture de ces systèmes >15 kN.

EN360 :

Un antichute a rappel automatique est un dispositif muni d'une longe (en câble ou en sangle) maintenue constamment en tension, elle accompagne les déplacements des utilisateurs. Le système bloque automatiquement et s'immobilise en cas de chute de l'utilisateur. Ils existent en différentes longueurs. Résistance à la rupture > 12 kN(longe câble) ou > 15kN (longe textile)

Quel que soit le système antichute choisi (antichute coulissant, antichute à rappel automatique, longe à absorption d'énergie), il garantit un arrêt de la chute en limitant l'impact sur le corps humain à 6kN maxi.

Utilisation :
A utiliser uniquement lors d'un travail nécessitant des déplacements d'amplitude importante.

 

Métiers : 
Les antichutes sur support d'assurage sont principalement utilisés pour les métiers suivants : travaux sur pylône, travaux sur paroi rocheuse, travaux sur remontée mécanique, laveur de vitre, cordiste, sauveteur, couvreur-étancheur, antenniste, télécommunication,…Les antichutes à rappel automatique seront plutôt utilisés pour les métiers suivants : travaux en façade, en terrasse, sur échafaudage, sur nacelles, et en maintenance.

Que Choisir ?

Le choix de l'antichute doit se faire en fonction des déplacements à effectuer. Evidemment lors du choix du système antichute la position du point d'ancrage doit être étudiée (cf page 48).

 

 

Si le déplacement est purement vertical (le long d'une échelle par exemple), on privilégiera toujours un antichute coulissant sur support d'assurage.

Ils présentent l'avantage de pouvoir être installés (pour certains) de manière permanente sur la structure.

Si les déplacements peuvent être horizontaux et verticaux, on privilégiera un antichute à rappel automatique.                                                     

C'est l'antichute qui apporte la plus grande liberté de mouvements.

Les antichutes coulissants doivent être toujours utilisés à l'aplomb du point d'ancrage.

Les antichutes à rappel automatique conviennent parfaitement pour les travaux de faible hauteur car le blocage est presque instantané, limitant ainsi le tirant d'air nécessaire (cf page 50).

Pour le travail sur plan incliné avec un antichute coulissant, il est nécessaire que celui-ci soit équipé d'un système de blocage manuel.